L’arc

Les arcs utilisés aujourd’hui, quelque soit leur usage, n’ont plus grand-chose à voir avec leurs ancêtres utilisés pour la chasse ou la guerre. Le bois a laissé place à des matériaux composites, tels que la fibre de verre ou de carbone et l’aluminium. Par ailleurs, des accessoires sont apparu, tels que le viseur, le repose-flèche, les stabilisateurs, et parfois même les cames (poulie dont l’axe est excentrée et qui permet de décupler la force du tir). Ils sont ainsi beaucoup plus précis et rapide que leurs ancêtres !

On distingue malgré tout plusieurs types d’arc, répondant à différentes pratiques :

– Les arcs longs ou longbow : avec une seule courbure de branche, se sont les héritiers des arcs anglais

– Les flatbow : utilisés par les Amérindiens, leur forme est proche de celle des longbow

– Les arcs à poulies ou arc compound : équipés d’une poulie permettant d’accroitre la force de tir

– Les arcs “recurve” classique : utilisés lors des compétitions notamment olympiques, la forme de leur branche est dite “recurve” car recourbée

– Les arcs de chasse

 

Les Flèches

Les flèches sont constituée d’un long tube (ou fût) muni d’une pointe à son extrémité et d’un empennage et d’une encoche à l’autre bout. Celles utilisées pour le tir à l’arc sont composées de différentes matières :

– Du bois, de l’alliage léger ou de la fibre de carbone pour le tube,

– Du fer, de l’acier ou du tungstène pour la pointe, – Des plumes naturelles ou en plastique pour l’empennage,

– Du plastique pour l’encoche.

 

Infos Tableau Easton ici: caractéristiques / source Easton

La Cible

La cible de tir, appelée “blason”, est une feuille sur laquelle est dessinée des anneaux concentriques et comportant des zones de couleurs différentes (de l’extérieur vers le centre : bleu, rouge et jaune). Les points attribués à l’archer varient en fonction de la zone dans laquelle se plante la flèche, sachant que le centre emporte le maximum de points et l’extérieur le minimum.