La pratique des arcs traditionnels en bois est à la croisée de l’attachement à l’histoire de l’archerie et d’une pratique ancestrale. Loin de tout artifice, certains considèrent que c’est la forme de tir la plus pure. Il existe différents modèles d’arcs et chacun peut trouver celui qui lui convient le mieux. A vous de voir ci-contre celui qui vous intéresse?..

 

Type barebow (arc nu)

Arc traditionnel nu (ancetre du classique) est utilisé pour la chasse.

Dit aussi “recurve”. Il existe en version monobloc ou démontable (les branches se détachent de la poignée) dépouillé de viseur, de “clicker” (indicateur d’allonge), de stabilisateur central, de stabilisateurs latéraux avec leurs contrepoids et amortisseurs.

Il est muni d’un repose flèche est peut avoir aussi un berger button (c’est un écarteur de flèche doté d’un piston amortisseur réglable pour améliorer la sortie de flèche).

Cette catégorie d’arc nu vous ouvre un grand choix de types de tirs. car elle est reconnue dans plusieurs disciplines.

 

Type Amérindien (chasse et guerre)

Arcs reconnaissables à leur forme de type « flatbow »Il sera plus plat que l’arc Longbow, et de section carrée.

Le Flatbow peut être fabriqué comme le longbow : soit dans un seul bois ou bien en lamellé-collé, ce qui est plus courant en archerie. Le flatbow Semi-Recurve ne peut pas être considéré comme un arc droit, tout simplement parce que la corde touche légèrement les branches au delà des poupées.

Il est cependant classé en catégorie arc chasse.

 

Type longbow (arc long en anglais)

Grand arc médiéval.

Issu de la tradition de l’archerie , c’est l’arc le plus simple souvent assimilé à une branche taillée…

Il peut pourtant être très puissant (jusqu’à 180 livres).

Contrairement à ce que l’on croit, dès l’époque protohistorique, les techniques de fabrication étaient très avancées.

 

Type Africain

Parfait pour le tir instinctif.

Souplesse à l’armement, Silence à la décoche,

Précision et force de projection de flèches lourdes et rigides,

Absence de choc à la décoche Réglages faciles du band et du détalonnage (l’arc trouve vite ses réglages dans les conditions météo de l’Afrique)

Bandage de l’arc à la main et sans fausse corde (aucun risque de vriller les branches)

Système d’assemblage sécurisant

Animaux pris en Afrique :

Gnou, phacochère, nyala et en France : brocard

 

Type Asiatique (arcs mongols, turcs, etc.)

arcs traditionnels de chasse ou de guerre, reconnaissables à la forte courbure des branches, et leur petite taille. Ce sont des arcs composites constitués de corne, de bois et de tendons.Les arcs assyriens, turcs, yuroks, égyptiens, japonais, coréens, apaches, eskimos constituent la vaste famille des arcs dits, composites. Leur origine, leur utilisation, leur histoire, leur évolution et leurs caractéristiques étant différentes, nous avons choisi de présenter un type d’arc et plus précisément l’arc mongol pour sa puissance et sa sensualité. Le fameux Temudjin devenu Gengis-Khan, élu en 1 208 chef du peuple mongol utilisa l’arc mongol comme arme primitive puissante pouvant atteindre 160 livres pour une portée de 400 mètres!